Cambodge 2

Si vous n'êtes pas entré par la page d'accueil cliquez ici.

Au Cambodge de nombreux visages cachent un passé douloureux.

Lorsque j'ai rencontré Phy Lunn je ne saurais dire ce qui m'a interpellé dans le son de sa voix. C'est au fil de mes questions qu'il finit par se dévoiler. Ce jeune de 17 ans n'avait plus de toit depuis une semaine mais sa déroute était avant tout affective. Il errait dans les rues de la capitale à la recherche d'un travail et de sa soeur qu'il ne connaissait pas ; ses parents avaient été tués par les Khmers Rouges. Lorsque je pris la décision de l'aider et de le parrainer par l'intermédiaire de l'ASPECA,  c'est avant tout l'idée de correspondre qui éclaira son visage "Alors tu vas aussi m'écrire et si tu reviens au Cambodge tu viendras me voir !".

Aujourd'hui Phy Lunn retourne à l'école et poursuit des études plutôt brillantes. Sa dernière lettre très touchante se termine par ces quelques mots : "maintenant ma nouvelle famille m'aime".


Sourire

Pursat


Enfants

Angkor


Amitié

Pursat


Camb200.jpg (16871 octets)

Le retour à la maison

Pursat


Spontanéité

Pursat


Femmes veuves

Angkor


Payasage

Pursat


La récolte du paddi

Siem Reap


Ambiance de rue


Traversée

Pursat


L'enfant à la huppe


Musique traditionnelle


page précédente           

retour page d'accueil            page suivante

Ecrire