Népal 5

  Si vous n'êtes pas entré par la page d'accueil cliquez ici.

En partant pour Pokhara ce matin de Noël 1998,  je m'étonnais des excellentes conditions de voyage. Le chemin effroyable d'il y a quelques années est aujourd'hui supplanté par une route goudronnée qui permet de réduire le trajet  d'environ trois heures.

Je m'apprêtais également à affronter l'ambiance d'un bord de lac aux accents touristiques un peu surfaits. A ma grande surprise, la sérénité de l'endroit me donnait le privilège de profiter de ces quelques jours de détente.

La vue merveilleuse sur les Annapurnas n'a pourtant pas suffit à calmer mes ardeurs vagabondes. Enfourchant un vélo de location, je ne pouvais m'empêcher d'aller chaque jour à la rencontre des réfugiés tibétains dans leurs villages. C'est ici que certaines rencontres  me laisseront, une fois de plus, le souvenir impérissable d'un peuple doux et attachant... mais aussi l'idée particulièrement amère d'une culture vouée à disparaître progressivement.


nepal172.JPG (20647 octets)

Sur le chemin de l'école

nepal146.JPG (15070 octets)

Machappuchare


nepal166.JPG (19154 octets)

Halte au matin


nepal151.JPG (14347 octets)

Poinsettia


nepal160.JPG (44346 octets)

Lessive au petit matin

Pokhara


nepal149.JPG (21172 octets)

La dame aux bijoux


nepal176.JPG (23958 octets)

Camp  de réfugiés


nepal175.JPG (31894 octets)

Sarangkhot


nepal102.jpg (15574 octets)

Méditation


nepal111.JPG (19288 octets)

Le vieillard et les pigeons


page précédente           

retour page d'accueil            page suivante

Ecrire